NOUVELLES
25/07/2016 15:34 EDT | Actualisé 26/07/2017 01:12 EDT

S'improviser chauffeur de chasseur de Pokémon pour faire des sous

La folie de Pokémon Go a envahi les rues d'Edmonton depuis le lancement officiel du jeu au Canada. Certains Edmontoniens ont décidé de saisir cette occasion pour augmenter leurs revenus.

Pokémon Go n'est pas seulement un jeu pour Paul Séguin, c'est aussi un moyen d'arrondir ses fins de mois. Lorsqu'il a constaté l'engouement pour cette application, il s'est demandé comment il pouvait en tirer profit.

Paul Séguin a décidé d'offrir ses services de conducteur à ceux qui jouent à Pokémon Go. Pour 20 $ de l'heure, il les aide à attraper un maximum de ces créatures virtuelles.

Outil marketing

Pokemon Go peut aussi servir d'outil de marketing pour les commerçants.

Kim Lewis, une employée de Warp Comics, située sur l'avenue Whyte à Edmonton, pense qu'il s'agit d'un phénomène sans précédent, duquel sa boutique « doit faire partie, car il y a un potentiel commercial comme il y en a rarement eu auparavant », estime-t-elle.

Chaque fin de semaine, la boutique Warp Comics achète des appâts qui font apparaître des Pokémons dans le magasin. Cette stratégie leur a permis d'attirer plus de clients.

Paul Séguin et Kim Lewis ne savent pas si la folie de Pokemon va durer, mais ils comptent bien surfer le plus longtemps possible sur la vague de popularité du jeu.

Avec les informations d'Héloise Rodriguez