NOUVELLES
25/07/2016 11:03 EDT | Actualisé 26/07/2016 07:16 EDT

Prince Albert décrète l'état d'urgence à la suite du déversement de pétrole (VIDÉO)

Le conseil municipal de Prince Albert a décrété l'état d'urgence lundi après-midi. Le conseil a également adopté un règlement pour minimiser la consommation d'eau. La nappe de pétrole du déversement survenu jeudi près de Maidstone a atteint la région.

De son côté, la compagnie Husky Energy a pris l'entière responsabilité du déversement de pétrole lors d'un point de presse lundi. Un porte-parole de la compagnie a souligné qu'elle collaborait avec les communautés et les gouvernements provincial et fédéral.

Selon la province, des spécialistes envoyés par la compagnie pétrolière sont sur place. Plus de 100 mètres cubes de pétrole déversé ont été récupérés, a indiqué le ministère provincial de l'Environnement. De plus, des scientifiques d'Environnement Canada suivent avec attention le mouvement de la nappe d'hydrocarbures dans la rivière.

À 6 h 15 lundi matin, Prince Albert a suspendu son approvisionnement en eau de la rivière Saskatchewan Nord. La nappe de pétrole du déversement survenu jeudi près de Maidstone a atteint la région.

Un pipeline d'environ 30 km a été mis en place pour transporter l'eau depuis la rivière Saskatchewan Sud jusqu'à l'usine de traitement des eaux de Prince Albert. Le dispositif devrait être en fonction au plus tard mardi matin, selon Jim Toye, directeur municipal de la Ville.

La Municipalité a affirmé par voie de communiqué avoir assez d'eau en réserve pour le reste de la semaine. Cette prévision tient également compte de l'utilisation d'autres sources d'eau.

La Ville demande à ses résidents de mettre de l'eau potable de côté dans des bonbonnes ou des baignoires pour s'assurer d'en avoir suffisamment en réserve. Il est aussi demandé de ne pas se baigner dans la rivière Saskatchewan Nord ou d'en boire l'eau.

Lundi après-midi, lors d'une séance spéciale, le conseil municipal de Prince Albert a également adopté un règlement qui oblige les résidents à diminuer leur consommation d'eau sans quoi ils s'exposent à une amende de 1000 $.

L'autorité de santé se prépare

L'autorité de santé de Prince Albert Parkland met en place un plan d'urgence pour assurer le bon fonctionnement de ses établissements. Selon Doug Dahl, responsables des communications pour l'autorité de santé, des réservoirs souples d'eau ont notamment été prévus pour l'Hôpital Victoria.

Les centres de soins de longue durée seront appelés à revoir leurs procédures de buanderies et la fréquence des bains. Les membres du personnel de ses établissements doivent également réduire leur consommation personnelle d'eau.

L'autorité de santé précise travailler en étroite collaboration avec la Ville de Prince Albert et l'agence de l'eau de la Saskatchewan.

La FSIN souhaite faire partie de la solution

La Fédération des nations autochtones souveraines de la Saskatchewan (FSIN) souhaite être incluse dans la réponse des autorités au déversement de pétrole survenu jeudi dans la rivière Saskatchewan Nord.

La Fédération demande notamment que cette réponse respecte les intérêts des Premières Nations, en protégeant notamment les herbes médicinales et les baies qui poussent le long des berges. La FSIN souhaite que la réponse à cette crise respecte l'environnement.

Le chef de la FSIN, Bobby Cameron, croit cependant que la présence de la Chef de la Première Nation de Sweetgrass, Lori Whitecalf, au centre de commandement mis sur pied par Husky Energy est une bonne chose quant à l'information fournie aux Premières Nations.

VOIR AUSSI:

Galerie photo Comprendre les projets de pipelines Voyez les images