NOUVELLES
25/07/2016 04:24 EDT | Actualisé 26/07/2017 01:12 EDT

Premiers vols de la compagnie au rabais NewLeaf

Après avoir été clouée au sol à cause de permis manquants, la compagnie de transport aérien NewLeaf connaîtra son envol lundi.

Les premiers vols partiront de Winnipeg, Kelowna et Hamilton.

« Nous avons apporté les vols à rabais aux Canadiens et la réaction des consommateurs a été fantastique », affirme le président de l'entreprise, Jim Young.

La compagnie basée à Winnipeg souhaitait commencer ses opérations en janvier, mais l'Office des transports du Canada avait retardé le début des opérations à cause d'une enquête sur les permis et les autorisations de la compagnie qui n'est pas directement propriétaire de ses appareils.

NewLeaf utilisera les avions de la compagnie Flair Aviation basée à Kelowna et ce sont ces derniers qui s'occuperont de l'entretien et des opérations des appareils.

En juin, la Cour d'appel fédérale a accepté d'entendre la requête de Gabor Lukacs, qui estime que l'Office des transports du Canada n'avait pas l'autorité de permettre à la compagnie NewLeaf de commencer ses opérations sans avoir un permis.

La cour ne devrait pas entendre la requête de l'homme avant cet automne, mais mardi, Gabor Lukacs a déposé une injonction demandant à la cour d'obliger NewLeaf à déposer 3,7 millions de dollars en sécurité.

Jim Young ne comprend pas comment Gabor Lukacs en est venu à ce chiffre puisqu'il n'a aucune idée des capitaux de l'entreprise. Jim Young dit que le « consommateur est protégé. »