NOUVELLES
25/07/2016 13:07 EDT | Actualisé 26/07/2017 01:12 EDT

Le magazine humoristique Safarir met fin à toutes ses activités

Le monde québécois du magazine imprimé vit un nouveau bouleversement. La revue humoristique québécoise Safarir, fondée en 1987, a annoncé lundi sur sa page Facebook la fin de ses activités.

« La faillite de notre distributeur l'an dernier ainsi que de grands coûts d'impression jumelés à une forte baisse de nos revenus publicitaires font en sorte que la rentabilité du magazine n'est plus possible », peut-on lire dans un communiqué.

On ignore pour le moment le nombre d'emplois et le nombre de personnes qui sont touchés par cette annonce.

Temps durs pour les publications imprimées

L'équipe du magazine dit avoir travaillé « d'arrache-pied » au cours des deux dernières années afin de permettre à Safarir de s'épanouir, de grandir et de se renouveler.

Une campagne de sociofinancement avait d'ailleurs été mise sur pied récemment, mais elle n'a pas apporté les effets espérés.

« Le monde de l'édition vit actuellement un grand bouleversement à l'ère numérique », explique l'équipe de Safarir, soulignant que de nombreuses publications imprimées sont tombées au combat ces dernières années.

Dans son communiqué, l'équipe du magazine remercie tous ses collaborateurs, « qui ont mis toute leur créativité et humour dans les 299 numéros qui ont été publiés ».

Safarir remercie spécialement ses admirateurs, dont certains ont été là depuis les débuts, fait remarquer son équipe.