NOUVELLES
25/07/2016 09:29 EDT | Actualisé 26/07/2017 01:12 EDT

Complot contre les Jeux à Rio: la police brésilienne arrête le dernier suspect

RIO DE JANEIRO — Les autorités brésiliennes ont arrêté le dernier membre d'un groupe de sympathisants de l'organisation terroriste État islamique (ÉI) qui auraient discuté de la possibilité d'effectuer des attentats durant les Jeux olympiques de Rio de Janeiro.

Dans un communiqué publié tard dimanche soir, la police fédérale du Brésil a annoncé que l'homme avait été appréhendé à Comodoro, une ville située dans le centre-ouest du pays.

La police a précisé que l'individu avait été placé en détention dans une prison fédérale, mais a refusé de divulguer son nom pour des raisons de sécurité.

L'enquête sur le complot terroriste avait été révélée jeudi à la suite de l'arrestation de 10 Brésiliens dans différentes régions du pays. Un autre homme s'est rendu aux autorités vendredi.

Le ministre brésilien de la Justice, Alexandre de Moraes, a affirmé que certains de ces hommes avaient prêté allégeance à l'ÉI sans avoir été directement en contact avec des militants du groupe armé. Les suspects ne se connaissaient pas et communiquaient uniquement par le biais des applications WhatsApp et Telegram.

M. Moraes a soutenu que les présumés terroristes étaient des amateurs qui n'étaient pas très bien préparés. Une tentative pour acheter par courriel un fusil AK-47 dans un magasin du Paraguay est le seul geste concret qu'ils ont posé pour planifier une attaque.

Les individus n'ont pas séjourné dans des camps de l'ÉI en Syrie ou en Irak et n'ont suivi aucun entraînement. Les autorités n'ont pas dit s'ils pratiquaient une religion en particulier.

Dans une entrevue publiée par le journal «O Globo» ce week-end, le juge fédéral Marcos Josegrei da Silva, qui supervise le dossier, a indiqué que le groupe pourrait compter davantage de membres.