NOUVELLES
25/07/2016 09:45 EDT | Actualisé 26/07/2017 01:12 EDT

Boom de la culture du houblon en Ontario

Popularité des bières artisanales oblige, de plus en plus d'agriculteurs ontariens s'intéressent à la culture du houblon, à tel point que le nombre de champs cultivés est passé de 5 à 80 en quatre ans dans la province.

Jusqu'à maintenant, toutefois, la concentration de houblon local dans les bières ontariennes est faible.

« Ça va prendre 5 à 10 ans avant qu'on puisse répondre à la demande de l'un des brasseurs artisanaux importants », explique Hugh Brown de l'Association des producteurs de houblon de l'Ontario. À l'heure actuelle, les brasseurs ontariens importent 99 % de leur houblon des États-Unis ou de l'Europe.

Les frères Scott et Todd Hayhoe du comté d'Elgin, près de London, procéderont à leur première récolte de houblon cet automne, trois ans après avoir planté un peu plus d'un hectare de différentes variétés de la plante grimpante.

Le houblon est un type de culture qui peut être capricieux et qui prend généralement trois ans à atteindre sa maturité.

« Jusqu'à maintenant, on mettait l'accent sur la culture [du houblon], raconte Todd Hayhoe. On doit désormais trouver des débouchés pour le vendre. »

Le brasseur artisanal Forked River de London produira au cours des prochaines semaines sa première cuvée à partir de houblon ontarien. « On est bien contents de la qualité, alors on en a commandé beaucoup », mentionne Steven Nazarian, un des membres de l'entreprise.

L'Ontario compte plus de 60 brasseurs artisanaux qui gagnent en popularité, notamment dans le nord.