DIVERTISSEMENT
22/07/2016 12:24 EDT

Rire de Jérémy Gabriel, comme l'a fait Mike Ward, est «pathétique» selon Peter MacLeod

Rire de Jérémy Gabriel, comme l'a fait Mike Ward, condamné à devoir payer 35 000 $ à celui que l'on surnommait le «Petit Jérémy», est «triste» et «pathétique» selon l'humoriste Peter MacLeod.

Interrogé par ses collègues de CKOI, jeudi, l'humoriste n'a pas eu des mots tendres à l'endroit de Mike Ward, reconnaissant tout de même que le jugement rendu par le juge est inquiétant et qu'il pourrait créer un précédent. D'entrée de jeu, il a affirmé que «la vie et la carrière des autres, ça [lui] passe un peu par dessus la tête».

Peter MacLeod est de ceux qui croient que tout ne peut être dit sous le couvert de l'humour. «Je pense que c'est la loi du bon sens. [...] Mike, ce qu'il fait, c'est de l'acharnement...»

«Les gens se sont aperçus que ce gars-là gagnait sa vie dans le fond en faisant des scandales», dit-il au sujet de Mike Ward.

«Moi j'ai trouvé l'attitude de Mike un peu bizarre que de dire "regarde je m'en fous un peu, ça l'a tellement découlé des belles choses pour moi"... Tsé, à quelque part...»

«Ça ne m'intéresse pas de générer de la marde de même. Moi, dans la vie, je ne cherche pas ça. C'est pas ça que je veux. [...] Lui, s'il est bien comme ça, c'est sa vie. Mais il ne faudrait pas mélanger Mike Ward et tous les humoristes du Québec.»

Il estime que même si Ward va en appel et qu'il en ressort gagnant, «la tache est faite dans sa vie».

«Moi, ce petit gars-là, termine-t-il au sujet de Jérémy Gabriel, je vais vous avouer quelque chose... Je ne sais pas si en vieillissant on est plus tendre, mais ce petit gars-là, moi, ça me fait de la peine, ça me fait quelque chose, ça me fait vraiment quelque chose. [...] Sa vie ne doit pas être nécessairement si facile que ça. Je le sais, je suis juste né avec une main un peu différente des autres pis câline j'ai vécu du harcèlement. [...] Je me mets à sa place [...] et je ne comprends pas que Mike ait eu soif d'acharnement de frapper sur des gens à terre, des gens blessés, des gens brisés... Je trouve ça triste, pis je trouve ça pathétique.»

Écoutez l'entrevue ici.