NOUVELLES
21/07/2016 01:51 EDT | Actualisé 21/07/2016 01:54 EDT

L'impasse persiste entre Pétrolia et certains partenaires pour Anticosti

MONTRÉAL - Malgré une réunion du conseil d'administration d'Hydrocarbures Anticosti, l'impasse persiste toujours entre Pétrolia et Ressources Québec ainsi que l'entreprise Saint-Aubin.

Devant la Cour supérieure, jeudi, au palais de justice de Montréal, Pétrolia a continué de reprocher à ses partenaires de refuser de fournir les 13 millions $ promis pour le financement du forage exploratoire sur l'île d'Anticosti.

Une semaine après que le juge Martin Castonguay eut accordé aux parties une dernière chance d'en arriver à une entente, celui-ci a fait savoir qu'il rendra une décision ce vendredi. Personne ne s'est adressé aux journalistes en sortant de la salle d'audience.

Pétrolia (TSXV:PEA) tente de contrer une tentative de repousser les travaux d'exploration au moins jusqu'en 2017, ce qui pourrait entraîner, selon l'entreprise, un nombre indéterminé de pertes d'emplois et compromettre l'avenir du projet.

La société établie à Québec tente d'obtenir une ordonnance qui forcerait Ressources Québec et Saint-Aubin à verser à Hydrocarbures Anticosti respectivement 7,26 millions $ et 5,55 millions $.

Un des avocats de Saint-Aubin, Ian Gosselin, a notamment affirmé qu'il n'y avait aucune urgence de réaliser les forages exploratoires dès cette année, ajoutant qu'il était possible de les réaliser en 2017 avant les travaux de fracturation hydraulique.

Hydrocarbures Anticosti est la société créée pour regrouper les actifs des différents partenaires du projet d'exploration.