Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Jugée pour sa couleur de cheveux, cette infirmière répond à la perfection (VIDÉO)

Est-ce que la couleur des cheveux de quelqu’un influence sa capacité à travailler? C’est ce que semble penser une caissière d’épicerie qui a cru bon faire connaître le fond de sa pensée à une infirmière à la chevelure arc-en-ciel.

Dans une publication Facebook, Mary Walls Penney raconte qu’elle s’est rendue au magasin pour acheter quelques articles et que la caissière l’a questionnée sur son métier aussitôt.

« "Que fais-tu dans la vie?"Je lui ai répondu "Je suis infirmière". Elle a continué. "Je suis surprise qu’ils te laissent travailler comme ça. Qu’est-ce que ce que tes patients pensent de tes cheveux?" »

Pour ajouter l’insulte à l’injure, Walls Penney raconte que la caissière a soutenu qu’elle était surprise qu’ils permettent ce genre de choses dans un milieu comme le sien.

« Voici mes pensées. Je ne peux me souvenir d’un moment où ma couleur de cheveux m’a empêchée de donner des traitements qui sauvent la vie à mes patients. Mes tatouages ne m’ont jamais empêchée de tenir la main d’un patient alors qu’il était étendu, effrayé et en pleurs parce que l’Alzheimer avait volé leur esprit, a-t-elle écrit. Mes perçages multiples n’ont jamais interféré avec mon écoute et mon habileté à les entendre exprimer leurs vœux. Mon perçage de langue ne m’a jamais empêchée d’encourager un patient nouvellement diagnostiqué ou de conforter une famille en deuil. Alors, expliquez-moi comment mon apparence, doublée de mon attitude joyeuse, mon sourire serviable et mon visage jovial, me rend incapable de faire mon travail.»

On n’aurait pas pu mieux dire!

VOIR AUSSI:

10 coiffures pour l'été
Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.