Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Une bergerie des Cantons-de-l'Est détruite par le vent

L'importante rafale de vent qui a soufflé sur la région lundi a fait de graves dommages à la Bergerie Hexagone Bio d'Ulverton. Selon les premières estimations des propriétaires, les dommages atteindraient les 200 000 $.

« Nous avons quatre étables qui abritent les animaux. Une d'entre elles a été complètement détruite par le vent. Le bâtiment a été complètement soulevé de terre et il a été jeté dans la pâturage en miettes! Je n'avais jamais vu une tornade de mes propres yeux. C'est effrayant! C'est le chaos! C'est le déchirement total! », raconte l'une des quatre propriétaires de l'endroit, Julie Miller.

Dans une autre des bergeries, le toit a été endommagé et le silo détruit. Heureusement, aucune des 1500 bêtes n'a été blessée. « Une tornade, c'est très précis. Cette bergerie était tout juste à côte de deux autres bergeries et elles n'ont pas été touchées! »

En plus de 40 ans d'activité, jamais ils n'ont eu affaire à une telle destruction.

La Bergerie Hexagone d'Ulverton a subi d'importants dommages (~200 000$) en raison des intempéries de lundi. #rcespic.twitter.com/MwZlRJGV2c

- MarieHélèneRousseau (@RousseauMH) July 20, 2016

Même si les assurances couvriront les dommages, les prochaines semaines seront plus que remplies pour les deux familles propriétaires de la ferme. « C'est beaucoup, beaucoup de travail dans une saison qui est déjà très chargée. Nous devons reconstruire avant l'hiver et de façon urgente, il faut réparer le toît parce que l'eau entre », dit Mme Miller.

Pour l'instant, les animaux ont été relocalisés dans les autres bergeries ou resteront tout simplement dehors. « Une chance que ce n'est pas arrivé à l'automne parce que nous aurions eu un problème. »

En journée mercredi, de nombreux amis et voisins viendront aider les propriétaires à faire le ménage. Un autre des propriétaires, Micheal Smith, a reçu un appel de l'Union des producteurs agricoles qui enverra des membres pour participer à la corvée en après-midi. La Municipalité enverra, quant à elle, une pelle mécanique. Jeudi, un regroupement de producteurs de moutons viendra aussi leur prêter main-forte.

« On a eu de la chance dans notre malchance. En plus de la bergerie qui est détruite, un arbre est tombé sur ma maison, mais nos champs de maïs, de blé et de soya n'ont pas été touchés du tout! C'est un miracle! »

Comble de malheur, en avril dernier, la ferme a été l'hôte d'un important incendie. « Le garage et une remise à machinerie ont été détruits par le feu. Nous avons perdu beaucoup de machinerie. On a perdu le semoir juste avant les semences. On aurait eu assez avec ça », dit Julie Miller.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.