NOUVELLES
20/07/2016 02:01 EDT | Actualisé 20/07/2016 02:46 EDT

Lise Thibault demeure en liberté

L'ex-lieutenante-gouverneure du Québec Lise Thibault a adopté « une conduite adéquate » depuis sa remise en liberté, au début du mois de juin. La Commission québécoise des libérations conditionnelles (CQLC) renouvelle donc sa permission de sortie préparatoire à sa libération conditionnelle.

Un texte de Yannick Bergeron

Lise Thibault en a fait la demande « afin de maintenir les liens avec sa famille », peut-on lire dans la décision de la CQLC rendue le 13 juillet. Dans le document d'un peu plus de deux pages dont Radio-Canada a obtenu copie, il est peu question des allées et venues de la femme de 77 ans depuis sa remise en liberté.

On y apprend que Lise Thibault a entrepris le suivi psychologique exigé par la CQLC, le mois dernier, en raison de ses difficultés à reconnaître ses fraudes.

« Vous avez rencontré à quatre reprises une psychologue et vous avez fait preuve de transparence », souligne la commissaire Manon Sauvé.

La CQLC renouvelle donc la permission de sortie en vue d'une libération conditionnelle en raison du cheminement jugé positif de l'ex-lieutenante-gouverneure.

Conditions à respecter

Les commissaires ont reconduit les conditions de remise en liberté que Lise Thibault respecte depuis qu'elle est sortie de prison. Il lui est entre autres interdit de gérer des fonds publics ou d'organisme de charité, incluant la fondation qui porte son nom.

Lise Thibault purge une peine de 18 mois pour fraude et abus de confiance à l'endroit des gouvernements fédéral et provincial.

VOIR AUSSI:

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!