Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le mauvais temps chamboule l'horaire des premiers ministres

La rencontre entre les premiers ministres et les Premières Nations a été déplacée à Whitehorse, au Yukon, en raison du mauvais temps. La réunion qui devait se tenir dans le cadre du Conseil de la fédération était prévue à Haines Junction.

La rencontre entre les PM et les chefs autochtones qui devait avoir lieu à Haines Junction aura plutôt lieu à Whitehorse à cause de la météo

- Hugo Lavallée (@hugolavallee) 20 juillet 2016

Le sommet de trois jours débutera finalement au Coast High Country Inn, à Whitehorse. Il s'agit du premier Conseil de la fédération à avoir lieu sur un territoire du Nord canadien.

Les 13 premiers ministres provinciaux et territoriaux du Canada rencontreront mercredi après-midi les dirigeants de cinq organismes autochtones nationaux pour discuter de collaboration, d'éducation, de développement économique, de violence envers les femmes autochtones et de gestion des situations d'urgence et des sinistres.

Le premier ministre du Yukon, Darrell Pasloski, accueillera en soirée ses homologues au Centre culturel Kwanlin Dun.

Un menu chargé

Le libre commerce entre les provinces est en tête de l'ordre du jour. Un traité avec le gouvernement du Canada et ceux des provinces et territoires est d'ailleurs en préparation à ce sujet. Déjà, plusieurs provinces de l'ouest et de l'est du pays ont formé des zones de libre-échange.

Le financement des soins de santé, les changements climatiques, l'énergie et les changements au régime de pensions du Canada seront aussi abordés.

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, et son homologue de Terre-Neuve-et-Labrador, Dwight Ball, sont les seuls à ne pas avoir assisté à la dernière rencontre estivale qui avait lieu l'an dernier à Saint-Jean, Terre-Neuve.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.