Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La Turquie déclare l'état d'urgence après le putsch déjoué

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a décrété l'état d'urgence pour les trois prochains mois après le coup d'État avorté de vendredi dernier.

Le coup d'État « n'est peut-être pas fini », a-t-il prévenu après qu'un groupe de militaires rebelles ait tenté de renverser son régime. « Il pourrait y avoir d'autres plans », a-t-il ajouté.

Recep Tayyip Erdogan n'a cependant pas fourni d'explications sur cette « menace », mais a précisé que l'état d'urgence permettrait de faire le « nécessaire pour éradiquer rapidement tous les éléments de l'organisation terroriste impliquée dans la tentative de putsch ». Il s'agirait, selon son gouvernement, du mouvement de Fethullah Gülen.

L'état d'urgence a été annoncé à la sortie d'une réunion du président turc avec son conseil de sécurité nationale et ses ministres, qui a occupé l'essentiel de sa journée.

Plus de détails de venir...

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.