Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La Russie dévoile son équipe olympique malgré les risques d'exclusion

Le Comité olympique russe (COR) a dévoilé jeudi une liste des 387 sportifs sélectionnés pour les Jeux olympiques de Rio alors que le CIO doit prendre une décision « d'ici sept jours » sur la participation de la Russie aux Jeux.

« La liste de la délégation russe a été constituée. Les athlètes concourront dans 30 sports », a déclaré le président du COR Alexandre Joukov, cité par les agences de presse russes.

Cette liste de 387 sportifs intègre les 68 athlètes qui attendent que leur appel soit examiné par le Tribunal arbitral du sport (TAS). L'instance de Lausanne doit décider jeudi au plus tard si l'exclusion collective prononcée le 17 juin par l'IAAF est conforme aux règles de l'IAAF elle-même, à celles du Code mondial antidopage et à la Charte olympique.

La sélection a en outre été dévoilée sans attendre la décision du CIO, qui doit se prononcer sur une éventuelle exclusion de la Russie des JO.

La commission exécutive du CIO, réunie en urgence mardi, n'avait pas tranché sur une éventuelle exclusion de la Russie des Jeux après la publication en début de semaine du rapport McLaren, qui a démontré l'existence d'un système de dopage organisé par l'État russe, avec le soutien actif des services secrets, de 2011 à 2015, dans 30 sports.

Une porte-parole du CIO, Emmanuelle Moreau, a indiqué mercredi à l'AFP que cette décision serait prise « d'ici sept jours », le CIO souhaitant d'abord « prendre en considération » l'avis du TAS.

Le ministre russe des Sports Vitali Moutko, lui-même désigné dans le rapport McLaren comme ayant participé au système de dopage mis en place par la Russie, a dit mardi soir espérer une « décision raisonnable » du CIO.

Mercredi, une source diplomatique russe a dénoncé auprès de l'AFP une tentative de « faire payer la Russie » par les États-Unis.

« Cela fait deux ans que Washington dit qu'il faut isoler politiquement et économiquement la Russie. Et aujourd'hui, c'est dans le sport », a déclaré cette source.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.