Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La NFL coupe ses liens avec le controversé Dr Elliot Pellman

La NFL a forcé la retraite du Dr Elliot Pellman, qui nie l'existence de risques à long terme des commotions cérébrales. L'annonce a été faite dans un communiqué envoyé aux propriétaires d'équipe, mercredi.

C'est la fin d'une aberration pour la NFL. En 2012, un recours collectif intenté par plusieurs joueurs et ex-joueurs de football alléguait que la NFL était au courant depuis plusieurs années des risques et des dangers des commotions cérébrales, mais qu'elle les avait cachés.

Dr Pellman a été à la tête d'un groupe de médecin qui a démenti dans plus d'une quinzaine d'études l'existence de risques à long terme des commotions cérébrales. Il prônait un retour au jeu immédiat et écrivait que les commotions font partie des risques du métier.

Rhumatologue de formation, il a débuté son association avec la NFL avec l'équipe des Jets avant d'être élu à la tête du Comité de recherche sur les traumatismes crânocérébral, malgré un manque évident d'expertise dans le domaine.

En 2005, le New York Times a révélé que le Dr Pellman n'avait pas obtenu son diplôme en médecine de New York, comme il l'affirmait, mais bien d'une université à Guadalajara au Mexique. La controverse ne faisait que débuter.

La retraite forcée d'Elliot Pellman s'inscrit dans une volonté de la NFL d'être au premier plan pour la prévention et le traitement des commotions cérébrales.

La Ligue a d'ailleurs mentionné dans le communiqué vouloir engager un médecin en chef qui travaillera à temps plein dans les bureaux de la NFL.

Le Dr Elliot Pellman est toujours employé comme directeur médical des Islanders de New York dans la LNH. Il a rejoint l'organisation en 1996.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.