Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Entente de principe à la Davie

Une entente de principe est intervenue entre le chantier maritime Davie, à Lévis, et ses 800 employés. Les syndiqués se prononceront sur l'accord vendredi après-midi.

Le syndicat des travailleurs refuse de dévoiler les détails de cette entente pour l'instant, afin de laisser le temps aux syndiqués d'en prendre connaissance.

Dans une réponse par courriel, la direction du chantier adopte la même position. « Par respect envers nos employés, nous n'en divulguerons pas les détails avant que ceux-ci en aient pris connaissance et qu'ils aient eu la chance de s'exprimer par un vote », peut-on lire dans le message.

Le 10 juillet dernier, les employés du chantier ont refusé à 91 % la première offre patronale en vue du renouvellement de leur convention collective.

Le contrat de travail qui touche quelque 800 employés est échu depuis le 30 juin.

Contrat de 8,5 millions de dollars

La signature d'une convention collective est une condition essentielle pour que la Davie puisse soumissionner le contrat de réfection du brise-glace Pierre Radisson de la Garde côtière canadienne.

L'entreprise a jusqu'au 25 juillet pour tenter d'obtenir ce contrat de 8,5 millions de dollars qui pourrait faire travailler jusqu'à 135 personnes.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.