NOUVELLES
18/07/2016 10:12 EDT | Actualisé 18/07/2016 10:13 EDT

Boris Johnson renonce à sa chronique dans le Telegraph (et à 430 000$ annuels)

DANIEL LEAL-OLIVAS via Getty Images
British Foreign Secretary Boris Johnson speaks to journalists outside his home in London on July 15, 2016. / AFP / DANIEL LEAL-OLIVAS (Photo credit should read DANIEL LEAL-OLIVAS/AFP/Getty Images)

Le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson renonce à sa chronique hebdomadaire dans le quotidien The Daily Telegraph, mettant fin à un très lucratif contrat de 250 000 livres (430 000 dollars canadiens) par an, a annoncé son porte-parole lundi.

«Il serait inopportun pour lui de continuer à écrire sa chronique (...), eu égard à ses nouvelles fonctions de ministre», a indiqué son porte-parole.

En quatre ans, l'ex-maire de Londres et ex-journaliste - correspondant du Daily Telegraph à Bruxelles de 1989 à 1994 - a perçu 987 097 livres (1,6 millions) pour ses chroniques dans lesquelles il prenait plaisir à railler les personnalités politiques britanniques et les leaders du monde, selon le détail de ses déclarations de revenus publiées en avril.

Auteur de plusieurs ouvrages, Boris Johnson a également touché 469 385 livres (807 000 dollars canadens) en droits d'auteurs sur la même période.

Autre conséquence de sa nomination au gouvernement, la maison d'édition britannique Hodder et Stoughton a repoussé la sortie d'un livre du ministre sur Shakespeare qui devait être publié en octobre, et pour lequel il a reçu une avance de 90 000 livres (155 000 dollars canadiens).

Boris Johnson percevra désormais 135 527 livres (232 000 dollars canadiens) par an en tant que ministre des Affaires étrangères, dont près de la moitié pour ses fonctions de député.