Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un site de Terre-Neuve est ajouté à la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO

La réserve écologique de la pointe Mistaken à l'extrémité sud-est de l'île de Terre-Neuve a été ajoutée à la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO.

L'endroit, bien connu des paléontologues, détient quelques-uns des secrets des origines de la vie complexe. On y a retrouvé des traces de vie multicellulaires, des fossiles datant de 565 millions d'années.

Le site internet Voyagez à Terre-Neuve-et-Labrador cite une planificatrice du Ministère de l'environnement et de la conservation, Erika Pittman, qui affirme que "les organismes que l'on trouve à Mistaken Point sont parmi les plus vieux, gros et complexe sur terre".

Des experts internationaux ont visité l'endroit, l'automne dernier. Le Comité du patrimoine mondial a rendu sa décision lors de sa 40e session qui s'est déroulée à Istanbul, en Turquie, dimanche.

Le Canada compte dorénavant 18 sites inscrits à la liste de l'UNESCO. Quatre d'entre eux sont à Terre-Neuve-et-Labrador. Les autres lieux sont l'Anse-aux-Meadows, le parc national de Gros Morne, et la Station baleinière basque de Red Bay, au Labrador.

Deux sites du Québec sont aussi sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO: l'arrondissement historique de Québec et le parc national de Miguasha, en Gaspésie.

VOIR AUSSI:

10 sites classés au Patrimoine mondial de l'UNESCO

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.