Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'Impact manque d'opportunisme et s'incline 3-1 face au New-York City FC

Face aux meneurs dans l'Association de l'Est, l'Impact de Montréal s'est tiré dans le pied en gaspillant plusieurs occasions et il s'est incliné 3-1 face au New York City FC, dimanche.

La formation montréalaise a multiplié les menaces, mais ce sont les visiteurs qui ont été les plus opportunistes et la salle comble de 20 801 spectateurs a quitté le stade Saputo déçue.

David Villa, avec son 13e but de la saison, un sommet dans la MLS, et Jack Harrison ont donné les devants au NYCFC (9-6-6) en première demie. Frank Lampard a complété la marque en fin de rencontre.

Harry Shipp, avec son deuxième en trois matchs, a redonné espoir à l'Impact (6-5-8) tôt en deuxième demie, mais les hommes de Mauro Biello ont vu leur série de matchs sans défaite être stoppée à six en encaissant un premier revers en MLS depuis le 21 mai.

Le retour au jeu de Didier Drogba après une absence de trois rencontres en raison d'une blessure à une cuisse n'a pas suffi à l'attaque. L'Impact était toutefois privé de son meilleur buteur Ignacio Piatti, suspendu pour un tacle dangereux mercredi à Portland, et de son défenseur étoile Laurent Ciman, blessé à une cheville.

Acquis plus tôt en juillet grâce à un prêt du Bologne FC, l'attaquant Matteo Mancosu a disputé ses premières minutes dans l'uniforme bleu-blanc-noir, lui qui a pris la relève de Shipp à la 65e minute.

L'Impact sera de retour en action samedi prochain, quand l'Union de Philadelphie sera de passage au stade Saputo.

Une histoire simple

L'Impact a été l'équipe qui a contrôlé le jeu dès les premiers instants, quand un revirement d'Ethan White a permis à Shipp de rejoindre Drogba dans la surface. L'Ivoirien a toutefois manqué d'espace et le gardien Josh Saunders a réussi l'arrêt.

Dominic Oduro s'est retrouvé au coeur de plusieurs menaces montréalaises, mais l'attaquant ghanéen a cafouillé à chaque fois au moment de compléter les jeux. Il a d'ailleurs été remplacé par Lucas Ontivero au début de la deuxième demie.

Villa a fait payer son manque d'opportunisme à l'Impact à la 35e minute. Thomas McNamara l'a repéré dans le coin de la surface et l'ancien international espagnol s'est débarrassé de Victor Cabrera avant de battre le gardien Evan Bush.

L'Impact a obtenu une occasion en or de niveler les chances avant la pause quand Michael Salazar a provoqué une faute tout juste devant la surface new-yorkaise à la 39e minute. Saunders a toutefois stoppé le coup franc de Drogba du bout de la main droite.

Encore une fois, les visiteurs sont passés à la banque peu de temps après. Pendant les arrêts de jeu, Harrison a sorti le défenseur de l'Impact Ambroise Oyongo de ses crampons avant d'enrober une frappe parfaite du côté éloigné, ne laissant aucune chance à Bush.

L'Impact n'a pas baissé les bras en deuxième demie et après une séquence dangereuse, Shipp a tenté de rejoindre ses coéquipiers dans la surface avec un long centre. Drogba a décidé de ne pas toucher au ballon, ce qui a semblé surprendre Saunders, et il a quand même terminé sa trajectoire dans le filet à la 55e minute.

Le Bleu-blanc-noir a continué de menacer le filet new-yorkais, mais Saunders n'a eu qu'un seul arrêt à faire après le but de Shipp.

Le NYCFC a cloué le cercueil de l'Impact à la 85e minute. Le défenseur Wandrille Lefèvre semblait être en mesure de freiner une descente à trois contre un, mais son dégagement a dévié sur Lampard et a abouti dans l'objectif.

VOIR AUSSI:

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.