NOUVELLES
14/07/2016 05:35 EDT | Actualisé 15/07/2017 01:12 EDT

"Trop tôt" pour évaluer les conséquences du "Brexit" (JPMorgan)

La banque américaine JPMorgan Chase a indiqué jeudi qu'il était encore "trop tôt" pour évaluer les conséquences du "Brexit" pour son activité et le transfert éventuel de jusqu'à un quart de ses salariés du Royaume-Uni vers le continent.

"C'est encore tôt. Il y a une variété de possibilités même si nous voulons croire que notre siège européen va rester à Londres. Ce serait notre choix mais nous nous préparons à toute éventualité", a déclaré à des journalistes Marianne Lake, la directrice financière en commentant les résultats trimestriels.

La dirigeante s'est refusée de dire si la banque avait entrepris des discussions avec des régulateurs européens dans l'optique d'obtenir des licences et d'installer son siège européen sur le continent en cas de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. La procédure d'obtention de licence est longue et peut prendre jusqu'à un an pour les activités de marché et de banque d'affaires.

"Il faut donner le temps au nouveau gouvernement britannique de lancer les discussions avec l'UE", a déclaré Mme Lake.

Le secteur financier est celui qui a le plus à perdre du Brexit car il dispose d'un laisser-passer ("passeport européen") pour faire des affaires librement sur l'ensemble des autres 27 pays européens en ne disposant que de la seule licence britannique.

JPMorgan, qui emploie 16.000 personnes au Royaume-Uni, a déjà prévenu qu'elle transférerait de 1.000 à 4.000 salariés vers un autre pays si elle ne pouvait plus traiter des produits financiers de l'UE de Londres.

Contrairement aux craintes des observateurs, l'établissement dirigé par Jamie Dimon a observé un "pic" dans les activités de marché suivant le vote des Britanniques pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (Brexit), selon Marianne Lake.

Mme Lake a expliqué que la baisse de la livre sterling était en outre un élément positif pour les entreprises étrangères souhaitant acheter des actifs britanniques.

lo/jld

J.P. MORGAN CHASE & CO