NOUVELLES
14/07/2016 09:51 EDT | Actualisé 15/07/2017 01:12 EDT

Tour de France - 12e étape: la roue tourne

Le Tour de France 2016 (jusqu'au 24 juillet) en brèves:

Minimaliste. Le déplacement de l'arrivée de l'étape du sommet du Mont Ventoux au Chalet Reynard s'est fait dans l'urgence, l'organisateur ayant pris cette décision mercredi soir en raison des rafales de vent. Faute de temps et d'espace, la ligne d'arrivée était donc limitée au strict minimum en termes d'installations. Les barrières de sécurité prévues initialement entre le chalet et le sommet avaient, elles, été couchées au sol.

Sprinteur-grimpeur. Surprise au pied du Mont Ventoux: parmi les douze échappés, c'est André Greipel, cador du sprint, qui a lancé la première attaque. Il est assez rare de voir l'Allemand dans cette situation en montagne. Le "Gorille de Rostock" travaillait en fait pour son coéquipier Thomas de Gendt et a été récompensé par la victoire de son coéquipier, qui n'a pas manqué de le remercier: "André m'a ramené des bidons, des conseils et a pris la majorité des relais. Normalement, c'est moi qui fait ce travail de plus petit coureur. Je n'ai pas dit petit coureur!"

Onze. Avec la victoire du Belge Thomas de Gendt au Mont Ventoux, cela fait désormais 11 ans qu'un Français ne s'est pas imposé un 14 juillet. David Moncoutié, vainqueur à Digne-les-Bains en 2005, est le dernier tricolore à avoir remporté une étape le jour de la fête nationale.

Prémonitoire? Les trois derniers vainqueurs de l'étape du 14 juillet avaient ensuite terminé en jaune à Paris: Chris Froome en 2013 (victoire au Mont Ventoux), Vincenzo Nibali en 2014 (à La Planche des Belles filles) et de nouveau Froome en 2015 (La Pierre Saint-Martin). Mais de là à ce que Thomas De Gendt poursuive la série... Malgré sa victoire au Mont Ventoux, le Belge est 46e au classement général, à 55 minutes du maillot jaune.

Porte-drapeau. C'est lors de l'arrivée sur les Champs-Elysées, dimanche 24 juillet, que sera annoncé le nom du porte-drapeau français pour les jeux Olympiques de Rio (5-21 août). Un honneur auquel sont candidats neuf sportifs, dont Teddy Riner, Tony Parker, Renaud Lavillenie ou Céline Dumerc. L'heureux élu sera désigné, procédure inédite, par un vote de ses pairs, à raison de deux représentants par fédération sportive.

Giratoire. Cette 12e étape détenait le record de giratoires sur son parcours: 58. Autant de dangers pour les coureurs que les équipes des Départements de France, chargés de la sécurité sur la chaussée du Tour, se sont empressées de limiter dès l'aube en posant 300 panneaux.

Politique. Deux personnalités politiques passionnées par la Grande Boucle ont suivi l'étape, une de gauche et l'autre de droite. Bruno Le Roux, le chef des députés socialistes, était invité par la FDJ, tandis que son quasi-homonyme et collègue à l'Assemblée, Bruno Le Maire, était l'hôte de l'organisateur.

pyv/mca