NOUVELLES
14/07/2016 13:46 EDT | Actualisé 15/07/2017 01:12 EDT

Tony Clement veut revoir les politiques conservatrices taillées sur mesure

OTTAWA — L'aspirant-chef du Parti conservateur Tony Clement croit que les approches et les politiques préconisées par la formation pendant sa décennie au pouvoir doivent être revues.

Le député conservateur a affirmé, jeudi, qu'il entendait délaisser les politiques de crédits d'impôt taillées sur mesure pour de potentiels électeurs, s'il devient le prochain chef des conservateurs.

Tony Clement souhaite par ailleurs amener le message de son parti dans des circonscriptions où celui-ci a peu été présent au cours des dernières années.

Les récents dénouements politiques au Royaume-Uni ainsi que le climat politique actuel aux États-Unis montrent, selon lui, que les citoyens d'un peu partout dans le monde ont l'impression qu'ils ne sont pas entendus par les politiciens.

M. Clement, qui oeuvrait auparavant au sein du gouvernement de l'Ontario, estime que si les politiciens canadiens ne sont pas à l'écoute de la population, ils pourraient se retrouver face à des problèmes similaires à ceux vécus dans ces pays.

Tony Clement s'est joint à la course à la chefferie du Parti conservateur cette semaine, devenant le quatrième candidat déclaré. Les membres du parti éliront leur nouveau chef en mai 2017.