NOUVELLES
14/07/2016 06:31 EDT | Actualisé 15/07/2017 01:12 EDT

Royaume-Uni : Boris Johnson traité de menteur par son homologue français

En faisant de Boris Johnson son ministre des Affaires étrangères, la nouvelle première ministre britannique Theresa May a provoqué la surprise générale. L'ancien maire de Londres s'est fait remarquer lors de sa campagne pro-Brexit, mais aussi pour de nombreuses frasques.

Pour le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, il est clair que son nouvel homologue britannique a menti à ses compatriotes lors de la campagne en faveur d'une sortie de l'Union européenne.

M. Ayrault a déjà rencontré Boris Johnson alors que les deux hommes étaient respectivement maires de Nantes et de Londres. Le chef de la diplomatie française souhaite avant tout un partenaire clair, crédible et fiable pour négocier le Brexit et se sortir d'une situation floue.

Selon une source de la BBC, les membres du Parlement européen pensent que cette nomination est une mauvaise blague et que les Britanniques ont perdu la tête.

Plus posé, le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier croit que la nomination de Boris Johnson démontre hors de tout doute que Londres souhaite sortir de l'Union européenne.

Il voit en l'ancien maire de Londres un grand tacticien qui a su tirer profit de l'euroscepticisme des Britanniques.

À Washington, le porte-parole du Département d'État, Mark Toner, parle d'un moment crucial dans l'histoire entre les deux pays et d'une relation diplomatique qui ne se limite pas à des personnalités.

Un manque de diplomatie

Dès son entrée en fonction, les médias du monde entier ont ressorti les nombreuses bourdes diplomatiques commises par Boris Johnson dans le passé. En voici quelques-unes