NOUVELLES
14/07/2016 02:38 EDT | Actualisé 14/07/2016 05:18 EDT

Patrick Brazeau envisage les recours judiciaires possibles

Blanchi mercredi des accusations de fraude qui pesaient contre lui, le sénateur Patrick Brazeau a brisé le silence jeudi en s'adressant à la presse pour dire à quel point il est heureux de revenir à la Chambre haute. Il a soutenu qu'il examinait « toutes [les] options » juridiques avec ses avocats, ne fermant pas la porte à de possibles poursuites.

« Les trois dernières années pendant ma suspension n'ont pas été faciles, côté professionnel et côté personnel. Mais aujourd'hui, c'est une journée très émotionnelle pour moi et pour ma famille parce que c'est un honneur d'être encore au Sénat pour représenter les Canadiens et Canadiennes », a-t-il dit en avouant qu'il avait versé quelques larmes en repensant à tout ce qui lui était arrivé depuis sa suspension.

«Ma réputation a été ternie à cause de cette suspension, selon moi inutile.»

-Patrick Brazeau

Le sénateur, qui a tenté de mettre fin à ses jours pendant cette période, a précisé qu'il était toujours en thérapie et qu'il travaillait tant sur sa santé mentale que physique.

« C'est inconcevable. Cela a été très difficile pour moi d'avoir des accusations pendant 859 jours de quelqu'un qui a commis de la fraude. Ce n'est plus le cas, mais j'ai payé le prix pour ça. Et il y a quelqu'un qui doit être imputable pour les réponses à mes questions, parce que c'est sûr que je vais en avoir dans le futur. On regarde toutes nos options mes avocats et moi », a dit Patrick Brazeau, laissant entendre qu'il pourrait entreprendre des poursuites.

« Même si je ne me vois plus comme une victime maintenant, les conséquences sont très difficiles à cause de ma suspension sans solde, sans avoir eu un procès équitable. [Le Sénat] m'a retiré tous mes fonds; ils ont tout essayé de faire pour que je perde mon emploi », clame le sénateur.

Ex-conservateur, le sénateur indépendant était accusé d'avoir réclamé de façon injustifiée 48 744 $ pour des allocations de logement, pour la période allant du 1er avril 2011 au 30 septembre 2012. Il avait jusqu'au 30 juin 2013 pour s'acquitter de sa dette, ce qu'il n'avait pas fait.

M. Brazeau avait été suspendu sans salaire du Sénat en 2014. Il a cependant pu toucher à nouveau son salaire de sénateur après le déclenchement de la campagne électorale au mois d'août. Ce salaire a toutefois été saisi par le Sénat pour le remboursement de sa dette. Son avocat a affirmé qu'il compte récupérer cet argent.

VOIR AUSSI:

Galerie photo Patrick Brazeau se fait couper les cheveux Voyez les images