NOUVELLES
14/07/2016 08:45 EDT | Actualisé 15/07/2017 01:12 EDT

Mondial-2018/Russie: la construction du stade de Saint-Pétersbourg suspendue

La société chargée de la construction du nouveau stade de Saint-Pétersbourg, qui accueillera des matches de la Coupe du monde de football en 2018, a annoncé jeudi avoir arrêté les travaux en accusant les autorités locales de sabotage.

"Notre but reste le même: nous avons envie d'achever la construction du stade selon les termes prévus, d'ici la fin de l'année. Mais l'administration, en tant que client, fait tout pour que ces délais ne soient pas respectés", a dénoncé Injtransstroï-SPB dans un communiqué publié sur le site officiel du futur stade.

Injtransstroï-SPB ajoute avoir adressé une lettre au gouverneur de Saint-Pétersbourg pour "attirer son attention sur cette situation et l'informer de la suspension de facto" de la construction "à cause de manquements au contrat de la part du client".

L'entreprise accuse l'administration locale de retards de paiement pour certains travaux déjà réalisés, d'un montant d'un milliard de roubles (21 millions d'euros), et de n'avoir pas validé une augmentation du budget de la construction du stade de 4,3 milliards de roubles annoncée en juin.

"Au cours des deux dernières semaines, le client a utilisé des tactiques de chantage", poursuit Injstransstroï-SPB qui évoque des "menaces".

"Des représentants de l'administration municipale n'ont pas pris les mesures nécessaires pour résoudre les tensions, et contribuent à la détérioration de la situation", poursuit le communiqué.

La construction du stade, qui devrait ressembler à un vaisseau spatial, a débuté en 2007. Son coût a été augmenté à de nombreuses reprises et s'élève aujourd'hui à 39,2 milliards de roubles, selon les médias russes.

D'une capacité de 68.000 places, le stade accueillera notamment une demi-finale du Mondial-2018. Il hébergera aussi le club local du Zenith Saint-Pétersbourg.

mak/tbm/all/dmk