NOUVELLES
14/07/2016 11:56 EDT | Actualisé 15/07/2017 01:12 EDT

Mike Pence pressenti pour être le colistier de Trump

Selon plusieurs médias américains, le candidat présumé du Parti républicain à la présidence, Donald Trump, aurait arrêté son choix sur le gouverneur de l'État de l'Indiana, Mike Pence, pour briguer le poste de vice-président à l'élection de novembre prochain.

Si le milliardaire américain a annoncé qu'il effectuerait son annonce vendredi matin, des rumeurs de plus en plus insistantes laissent croire que Mike Pence sera finalement celui qui défendra les couleurs républicaines à ses côtés.

Le réseau CBS a notamment indiqué que le gouverneur de l'Indiana devait être reçu en entrevue demain pour un segment qui serait diffusé dimanche.

Mike Pence, 57 ans, un ancien membre du Congrès, est considéré comme un choix prudent par les observateurs américains. Sans être un « candidat vedette », il demeure un atout, en raison de sa popularité dans le Midwest américain et de par sa capacité à aller chercher du financement.

M. Pence avait soutenu en avril Ted Cruz, mais il avait ensuite dit qu'il serait prêt à collaborer avec Donald Trump. Mike Pence avait également songé à s'engager dans la course à l'investiture, avant de se raviser.

Newt Gingrich, un ancien président de la Chambre des représentants, et Chris Christie, le gouverneur de l'État du New Jersey, sont parmi les autres candidats considérés pour être colistiers.

En perte de vitesse dans les sondages et au sein de son propre parti, Donald Trump a fait miroiter les candidatures des trois hommes, associés à la frange plus conservatrice du Parti républicain, dans un souci de récolter des appuis auprès de ce groupe d'électeurs.

Le prochain rendez-vous important pour Donald Trump et son équipe est la convention républicaine qui se tiendra à Cleveland, en Ohio, du 18 au 21 juillet. Au cours de ce congrès, les délégués républicains devront confirmer sa nomination à titre de candidat officiel du Grand Old Party à l'élection du 8 novembre prochain.