NOUVELLES
14/07/2016 06:14 EDT | Actualisé 15/07/2017 01:12 EDT

Libye: discussions pour la fusion de deux fonds souverains rivaux

Le fonds souverain libyen à Tripoli a annoncé jeudi des concertations avec le gouvernement d'union (GNA) pour mettre fin à la division avec son rival basé dans l'Est, moins de deux semaines après la fusion de deux institutions pétrolières rivales.

"Je me suis réjouis de l'annonce de la réunification de la compagnie nationale de pétrole (NOC)", a indiqué Abdelmajid Breish, PDG de la Libyan Investment Authority (LIA) basée à Tripoli, dans un communiqué reçu par l'AFP.

"Nous allons (aussi) adopter des mesures pour régler nos différends avec le groupe parallèle qui se trouve à Tobrouk (est)".

Le principal différend est de décider qui va être "le patron légitime de la LIA (...). Des discussions sont en cours avec des représentants du GNA", a précisé M. Breish.

La NOC et sa rivale basée dans l'Est libyen avaient annoncé le 3 juillet leur fusion, mettant fin à deux ans de division au sein de cette institution qui gère la principale source de revenu du pays.

Avec la NOC et la Banque centrale, la LIA, créée en 2006, figure parmi les trois principales institutions économiques sous l'autorité du gouvernement d'union autoproclamé en fonctions le 12 mars.

Issu d'un accord interlibyen parrainé par l'ONU et signé en décembre 2015 au Maroc, le GNA s'est installé lundi dans le centre de la capitale libyenne mais peine encore à asseoir son pouvoir à l'échelle de tout le pays, notamment en raison de l'opposition d'une autorité politique rivale basée dans l'Est.

Cette dernière refuse de céder le pouvoir sans un vote de confiance, maintes fois reporté, du Parlement qui lui est affilié.

mah/rb/nbz