NOUVELLES
14/07/2016 09:53 EDT | Actualisé 15/07/2017 01:12 EDT

Le Soudan évacue ses ressortissants du Soudan du Sud à partir de vendredi

Le Soudan va procéder à partir de vendredi à l'évacuation de ses ressortissants de Juba de crainte d'une reprise des combats au Soudan du Sud, pays voisin plongé dans le chaos.

Indépendant depuis 2011 après sa scission du Soudan, le Soudan du Sud est déchiré par une guerre civile marquée par des massacres inter-ethniques qui a déjà fait des dizaines de milliers de morts et près de trois millions de déplacés depuis 2013.

Avant un cessez-le-feu décrété lundi, Juba a été le théâtre d'affrontements entre forces fidèles au président Salva Kiir et ex-rebelles aux ordres de son rival Riek Machar, mettant gravement en péril un accord de paix signé en 2015. Néanmoins, l'ONU a mis en garde contre une possible reprise des combats, redoutant "qu'elle ne s'étende à d'autres parties du pays".

Selon un communiqué du Sudan Media Centre, une agence de presse proche du pouvoir à Khartoum, "le premier vol évacuant des Soudanais du Soudan du Sud arrivera demain (vendredi)".

"Nous avons enregistré 2.000 Soudanais désireux de rentrer au pays", a indiqué l'agence en citant un communiqué d'un responsable du gouvernement.

Il y aura, selon lui, trois à quatre vols par jour pour rapatrier les ressortissants soudanais vivant au Soudan du Sud et qui se comptent par milliers. "La plupart sont des commerçants ou travaillent dans des ONG internationales".

La récente flambée de violences à Juba n'a pas néanmoins influé sur le nombre de Sud-Soudanais cherchant à trouver refuge au Soudan, selon le Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l'ONU (Ocha). "Il n'y a pas eu une augmentation importante du nombre d'arrivants au Soudan".

Des dizaines de milliers de Sud-Soudanais avaient pris la fuite au Soudan depuis l'éclatement de la guerre civile dans leur pays en 2013.

jds-ab/tp/iw