NOUVELLES
14/07/2016 09:38 EDT | Actualisé 15/07/2017 01:12 EDT

Le congrès du Parti républicain pourrait donner lieu à des actes violents

WASHINGTON — Les responsables de la sécurité nationale aux États-Unis ont exprimé de l'inquiétude, jeudi, concernant la violence qui pourrait survenir durant le congrès national du Parti républicain à Cleveland, en Ohio, alors que le pays est aux prises avec de vives tensions en raison des deux Afro-Américains abattus par la police en Louisiane et au Minnesota ainsi que des cinq policiers tués à Dallas.

Durant un témoignage devant le Congrès américain, le secrétaire à la Sécurité intérieure, Jeh Johnson, a dit craindre que les manifestations à l'extérieur de la salle où se déroulera le rassemblement ne dégénèrent. Il a informé les législateurs qu'environ 4000 employés du gouvernement seraient sur place afin d'assurer la sécurité des participants et du public.

M. Johnson a souligné qu'il était légal en Ontario de se promener avec une arme visible.

Le secrétaire a annoncé qu'il se rendrait à Cleveland vendredi afin d'inspecter les mesures de sécurité mises en place pour le congrès républicain, qui se déroulera du 18 au 21 juillet.

Jeh Johnson a indiqué qu'il ferait de même pour le congrès national du Parti démocrate, qui aura lieu du 25 au 28 juillet à Philadelphie.

Le directeur du FBI, James Comey, a pour sa part révélé que des centaines de ses employés se concentreraient sur l'évaluation des risques liés à des groupes souhaitant commettre des attentats terroristes en sol américain.

M. Johnson a précisé que ses collaborateurs et lui se préparaient en prévision des deux congrès depuis plus d'un an.