NOUVELLES
14/07/2016 06:16 EDT | Actualisé 15/07/2017 01:12 EDT

La ministre polonaise de l'Éducation critiquée pour ses propos sur des progroms

VARSOVIE, Pologne — La ministre polonaise de l'Éducation a provoqué un tollé en raison de propos qu'elle a tenus sur la responsabilité de la Pologne relativement à deux massacres de Juifs remontant aux années 1940.

Les commentaires faits par Anna Zalewska mercredi soir lors d'un interview avec la chaîne privée TVN soulèvent des questions concernant l'engagement du gouvernement conservateur et populiste de la Pologne envers la vérité historique et la lutte contre l'antisémitisme.

Durant l'entretien, Mme Zalewska a laissé entendre que les preuves selon lesquelles les Polonais avaient effectué deux attaques contre des Juifs étaient basées sur des «opinions tendancieuses».

Cette déclaration faisait référence au massacre de Jedwabne en 1941, durant lequel plus de 300 Juifs réfugiés dans une grange ont été brûlés vifs par des Polonais, et à celui de Kielce survenu en 1946.

Rafal Pankowski, qui dirige l'association polonaise antiraciste «Plus Jamais Ça», a affirmé en entrevue avec l'Associated Press que son groupe était choqué par ces propos qui revenaient à «nier la vérité historique au sujet des pogroms antisémites».