NOUVELLES
14/07/2016 07:39 EDT | Actualisé 15/07/2017 01:12 EDT

L'économie iranienne profite de la levée des sanctions, selon Washington

Les Etats-Unis ont assuré jeudi que l'économie iranienne bénéficiait de la levée des sanctions liée à l'accord sur le nucléaire, alors que Téhéran déplore des freins persistants à son retour dans le système financier international.

"L'Iran a bénéficié économiquement de l'accord, en augmentant considérablement ses ventes de pétrole, en ouvrant plus de 300 nouveaux comptes bancaires avec des banques étrangères, en négociant des nouvelles lignes de crédit de plusieurs milliards de dollars", a estimé le secrétaire américain au Trésor Jacob Lew dans un communiqué.

En vertu de l'accord conclu en juillet 2015 sur le programme nucléaire avec les grandes puissances, une partie des sanctions économiques imposées à l'Iran a été levée depuis janvier, permettant notamment une reprise de ses exportations de brut et une accélération de ses échanges commerciaux avec l'UE.

Mais le régime de Téhéran s'est plusieurs fois plaint de la réticence persistante des grandes banques internationales à revenir dans le pays, l'attribuant à des obstacles posés par les Etats-Unis.

En mai, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Abbas Araghchi avait ainsi accusé les "lobbies extrémistes américains" d'empêcher Téhéran de "récolter les fruits de l'accord nucléaire".

Le secrétaire au Trésor a nié toute mauvaise volonté américaine, assurant que les Etats-Unis "respectaient" leurs engagements et avaient fourni des consignes "claires" au secteur privé sur les modalités d'un retour en Iran.

Le responsable a toutefois rappelé que les sanctions américaines liées au programme balistique et au soutien iranien à des activités terroristes restaient en place.

"Nous continuerons à user nos différents outils --notamment des sanctions-- pour contrer ces comportements", a déclaré M. Lew.

jt/jld/are