NOUVELLES
14/07/2016 07:33 EDT | Actualisé 15/07/2017 01:12 EDT

JO-2016 - Taekwondo: la Chinoise Jingyu Wu pour un triplé doré

La Chinoise Jingyu Wu, double tenante du titre en -49 kg, est en passe de devenir la première athlète toutes catégories confondues à remporter 3 médailles d'or successives, lors des Jeux de Rio (5-21 août).

Depuis l'entrée de la discipline au programme olympique en 2000, seules deux athlètes ont aligné 2 titres consécutifs: la Chinoise Zhong Chen en -67 kg (2000 et 2004) et Wu.

La sensation chinoise, double championne du monde, domine ses rivales. Sur le chemin d'un troisième titre, elle aura pour principales adversaires la Thaïlandaise Panipak Wongpattanakit ou la Croate Lucija Zaninovic.

En moins de 67 kg, c'est la Française Haby Niare (-67 kg), championne du monde 2013, qui mène la danse.

Cette saison, elle a été magistrale en enchaînant les victoires sur les tournois, souvent gagnés au golden score pour se présenter à Rio en tant que N.1 mondiale. Jamais la France n'a été titrée aux JO.

Le spectacle est garanti en 68 kg messieurs avec un plateau très relevé. Parmi les six meilleurs mondiaux en lice, quatre sont des médaillés olympiques et les deux autres ont les crocs acérés.

Le favori reste le tenant du titre, le Turc Servet Tazegul, une légende de la discipline. Son principal challenger est un transfuge des -58 kg, l'Espagnol Joel Gonzalez Bonilla, champion olympique en 2012 dans son ancienne catégorie.

Sur l'ensemble de la discipline, la Corée du sud est la nation dominante, à l'image de ses 5 médailles dont 4 en or remportées aux Mondiaux-2015, devant l'Iran (5 médailles dont 3 en or) et la Turquie (4 dont 2 en or).

Le niveau s'est densifié après les Jeux de Londres en 2012. Le système de qualification a été réformé pour se baser sur le ranking mondial. Seuls 8 titres seront décernés, contre 16 en championnats du monde ou continental.

sc/pga/dmk