NOUVELLES
14/07/2016 07:33 EDT | Actualisé 15/07/2017 01:12 EDT

JO-2016 - Plongeon: les filles, atout-maître de la Chine

L'équipe féminine est l'atout-maître de la Chine pour les épreuves de plongeon (7-20 août) des jeux Olympiques de Rio.

Lors des derniers JO à Londres, la Chine a glané 6 des 8 titres octroyés. Avec un 4 sur 4 chez les dames.

Après un long règne des Etats-Unis, la Chine domine désormais le plongeon, avec ce point d'excellence chez les filles.

Au 3 m dames, depuis la toute première victoire d'une Chinoise, Gao Min, aux Jeux de Séoul en 1988, la Chine n'a pas cédé un titre.

La toute dernière médaillée d'or est Wun Mixia, qui tente d'emboîter le pas à la superstar, Guo Jingjing, quintuple championne du monde et détentrice du record absolu de médailles dans l'histoire du plongeon (6 médailles dont 4 en or entre 2000 et 2008).

A la plateforme de 10 m, les Chinoises ont pris les rênes aux Jeux il y a seulement 8 ans. Chen Ruolin a été sacrée en 2008 puis en 2012. Mais lors des derniers mondiaux, en 2015 à Kazan (Russie), c'est l'inattendue Nord-Coréenne Kuk Hyang Kim qui a remporté l'or et qui pourrait bien faire entrer son pays dans l'histoire du plongeon et priver la Chine d'un 3e titre d'affilée.

Côté messieurs, l'équipe chinoise a été sérieusement mise à mal à Londres.

Dominateurs depuis 20 ans aux Jeux à 3 m, les Chinois ont pris une claque russe signée Ilya Zakharov, barrant la route de la Chine vers un 5e sacre consécutif.

L'Américain David Boudia avait lui créé la surprise en coiffant sur l'épreuve à 10 m le Chinois Qiu Bio, arrivé en favori après son titre mondial en 2011, devant... Boudia.

sc/pga/mca