NOUVELLES
14/07/2016 12:32 EDT | Actualisé 15/07/2017 01:12 EDT

Ivan Reitman et le défi de plaire aux nostalgiques avec «Ghostbusters»

TORONTO — De l'avis d'Ivan Reitman, la majorité des critiques négatives ayant entouré la reprise de «Ghostbusters» («SOS Fantômes») depuis l'annonce de sa sortie est causée par la nostalgie.

Lors de l'annonce, en août 2014, de la reprise de la comédie créée par Ivan Reitman en 1994, avec une distribution toute féminine cette fois, certains cinéphiles s'étaient opposés à l'idée même d'une reprise, et encore plus à celle d'une reprise mettant en vedette des personnages féminins. Lorsqu'une bande-annonce a été diffusée en mars dernier, la vidéo a obtenu plus de mentions «je n'aime pas» que «j'aime» sur YouTube.

Ivan Reitman, qui produit la nouvelle mouture, affirme que c'est à ce moment que la réalité l'a frappé et qu'il a réalisé que les hommes aujourd'hui âgés dans la trentaine et la quarantaine avaient vu le premier «Ghostbusters» quand ils avaient huit ou neuf ans et que ce film était devenu important dans leur vie.

Par conséquent, ces adeptes de l'original craignent aujourd'hui que la nouvelle version soit une catastrophe.

En ce qui a trait aux critiques négatives au sujet de la distribution féminine, Ivan Reitman estime qu'il s'agit d'un enjeu compliqué qui en dit davantage sur la société que sur le film lui-même.

Ivan Reitman a bon espoir de voir les admirateurs satisfaits à la sortie du film, qui prendra l'affiche vendredi.

Une récente projection à Toronto s'est très bien déroulée, raconte-t-il. Le film a également reçu des critiques positives des acteurs du film original, comme Bill Murray, Dan Aykroyd, Annie Potts et Ernie Hudson, qui ont eu droit à une projection privée.

«Je suis entré à la fin et ils m'ont pris dans leurs bras, même Bill m'a fait un câlin», a raconté Ivan Reitman, qui affirme que ça a été l'un des plus beaux moments de sa vie.

Paul Feig a réalisé et coscénarisé le film, qui met en vedette Melissa McCarthy, Kristen Wiig, Kate McKinnon et Leslie Jones, dans la peau de chasseuses de phénomènes paranormaux. Chris Hemsworth tient le rôle de leur réceptionniste, Andy Garcia est le maire, tandis que Cecily Strong est son assistante.

Paul Feig a eu l'idée d'une distribution toute féminine après que le projet de «Ghostbusters 3» fut tombé à l'eau, en grande partie en raison de la mort de l'acteur Harold Ramis.

«Kristen Wiig et Melissa McCarthy étaient déjà attachées au projet, et nous nous sommes dit: "Nous avons ici les deux femmes les plus drôles au monde. Nous devrions prendre cela au sérieux"», a raconté Ivan Reitman, qui a tout de suite été enthousiasmé par l'idée.

«Je me suis dit qu'en faisant le film avec des femmes, nous allions le rafraîchir et faire en sorte de ne pas avoir à nous préoccuper du poids de ces acteurs légendaires», a-t-il expliqué.

«Nous recommencions à zéro et c'est comme ça que nous sommes arrivés (à ce résultat). J'ai décidé que j'allais produire le film et m'assurer qu'il garderait l'esprit des films originaux et c'est ce qui me plaît le plus dans ce projet. Je crois que nous avons réussi à faire exactement cela.»