NOUVELLES
14/07/2016 02:50 EDT | Actualisé 15/07/2017 01:12 EDT

Dernier 14 juillet pour Hollande avant les présidentielles de 2017

Des guerriers maoris ont été intégrés au défilé militaire du 14 juillet à Paris. Ils font partie des invités pour souligner le rôle joué par les Australiens et Néo-Zélandais lors de la bataille de la Somme en 1916. Le chef de l'État François Hollande a présidé les célébrations pour une dernière fois avant les présidentielles de 2017.

Le président est arrivé peu après 10 h, heure locale (8 h GMT) à l'Arc de Triomphe pour procéder à la revue des troupes en compagnie du chef d'état-major des Armées, le général Pierre de Villiers.

François Hollande est ensuite descendu le long des Champs-Élysées jusqu'à la place de la Concorde où il a été accueilli par son premier ministre Manuel Valls.

Le secrétaire d'État américain John Kerry fait partie des invités de la tribune d'honneur.

Le défilé de cette année rend hommage à toutes les formes d'engagement : l'armée, les forces de sécurité intérieure, le service civique ou la réserve. Placé sous haute surveillance, tout comme l'a été la coupe de soccer Euro 2016, les festivités de Paris sont sécurisées par 11 500 policiers et gendarmes.

Pour ce défilé, on dénombre 3200 soldats, 212 véhicules, 55 avions et 30 hélicoptères.