NOUVELLES
14/07/2016 06:50 EDT | Actualisé 15/07/2017 01:12 EDT

Cuba : mini-remaniement pour soutenir les réformes économiques

Les autorités cubaines ont annoncé le remplacement du ministre de l'Economie Marino Murillo pour permettre à celui-ci de se consacrer pleinement à son rôle de planificateur des réformes visant à introduire une dose d'économie de marché sur l'île.

M. Murillo a été remplacé par un autre vice-président du Conseil des ministres et homme-clé du régime, Ricardo Cabrisas, âgé de 79 ans, ont rapporté les médias d'Etat.

Cette "décision correspond à la nécessité" pour M. Murillo, économiste de 55 ans, de "concentrer ses efforts sur les tâches liées à l'actualisation du modèle économique et social cubain", indique un communiqué officiel.

Déjà ministre de l'Economie de 2009 à 2011, Marino Murillo avait de nouveau été nommé à ce poste en septembre 2014.

Entre-temps, en 2011, il avait reçu la charge stratégique de superviser ces réformes vouées à "actualiser" une économie à bout de souffle héritée du modèle soviétique.

Ces réformes, engagées depuis l'arrivée au pouvoir de Raul Castro en 2006, doivent accorder plus de place à l'initiative privée et à l'investissement étranger dans une économie encore contrôlée à 80% par l'Etat.

Cette annonce intervient quelques jours après que le président cubain eut reconnu que le pays rencontrait des difficultés face à la chute des cours des matières premières et à la baisse des livraisons du pétrole concédé à des conditions favorables par le Venezuela.

Le remplaçant de M. Murillo, Ricardo Cabrisas, a détenu le portefeuille du commerce extérieur pendant 20 ans (1980-2000) et était récemment chargé du dossier de la restructuration de la dette extérieure cubaine, tâche dont il s'est acquitté "avec succès", selon le communiqué officiel.

Lors de ce mini-remaniement, le Conseil d'Etat a également annoncé le remplacement du ministre de l'Education supérieure Rodolfo Alarcon, en fonctions depuis quatre ans, par son vice-ministre José Saborit.

rd-ag/tup/abk