NOUVELLES
14/07/2016 07:46 EDT | Actualisé 15/07/2017 01:12 EDT

Arrestation de 3 jeunes juifs soupçonnés d'attaques anti-arabes israéliennes

La police israélienne a arrêté trois jeunes juifs israéliens soupçonnés d'avoir brûlé un véhicule et tagué des graffitis appelant à la vengeance dans un village arabe du nord d'Israël, a indiqué jeudi le Shin Beth.

Deux des suspects habitent dans le nord d'Israël et le troisième dans une colonie de Cisjordanie occupée, selon un communiqué du Shin Beth, le service de sécurité intérieure. Leur identité et la date de leur arrestation n'ont pas été précisées.

"Trois jeunes mineurs juifs ont été arrêtés pour avoir le 10 juin incendié un véhicule dans le village de Yafia près de Nazareth, tagués des graffitis appelant à la vengeance après l'attentat de Tel-Aviv", a affirmé le communiqué.

Le 8 juin, deux Palestiniens ont tué quatre Israéliens et blessé cinq dans une fusillade dans un quartier de restaurants et de bars de Tel-Aviv.

"Selon l'enquête, les suspects préparaient une attaque pour réagir aux attentats commis récemment par des Palestiniens mais après celui de Tel-Aviv, ils sont passés à l'acte", a poursuivi le Shin Beth.

"Leur arrestation s'est déroulée dans le cadre des efforts engagés pour empêcher les activités des cellules terroristes juives qui ont commis des attaques ces deux dernières années", a-t-il encore dit. Le Parquet devrait présenter "un acte d'inculpation dans les jours à venir".

Des agressions et des actes de vandalisme sont imputés depuis des années à des extrémistes juifs et de jeunes colons israéliens contre des Palestiniens, des Arabes israéliens, des lieux de culte musulmans et chrétiens, ou même l'armée et la police israéliennes.

Cet activisme a culminé le 31 juillet 2015 dans l'incendie criminel d'une maison palestinienne de Douma en Cisjordanie, qui avait coûté la vie à un bébé de 18 mois et à ses deux parents. Depuis, les services de sécurité israéliens ont sévi contre les milieux radicaux juifs, arrêtant, inculpant ou condamnant plusieurs extrémistes.

mib/tp