Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Malala visite le plus grand camp de réfugiés au monde, situé au Kenya

DADAAB, Kenya — Le prix Nobel de la paix Malala Yousafzai a célébré son 19e anniversaire, mardi, en visitant le plus grand camp de réfugiés au monde à Dadaab au Kenya, dans l'espoir d'attirer l'attention sur la crise des réfugiés.

Chaque année, Malala souligne son anniversaire dans une région où l'éducation des jeunes filles est négligée.

Depuis l'an dernier, la militante pakistanaise est en contact via Skype avec un groupe de Somaliennes qui vivent à Dadaab. Malala a dit s'être déplacée pour parler au nom de ces jeunes filles, sans voix, qui aspirent à obtenir une éducation de qualité.

Le gouvernement du Kenya a déjà annoncé que le camp de Daddab, qui accueille plus de 300 000 personnes, principalement des réfugiés somaliens, fermera dans la prochaine année en raison de préoccupations liées à la sécurité.

La fermeture éventuelle du camp entraîne encore plus d'incertitude chez les réfugiés qui craignent de devoir rentrer en Somalie, un pays qui est toujours dévasté par les conflits.

La plupart des réfugiés de Dadaab ont vécu dans le camp la majeure partie de leur vie. Le camp a été établi il y a 25 ans.

Malala a remporté le prix Nobel de la paix en 2014 après que des islamistes eurent tenté de l'assassiner au Pakistan en 2012. La jeune fille militait activement pour le droit des filles à recevoir une éducation.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.