Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Löw reste en poste

Joachim Löw va demeurer à son poste de sélectionneur de l'équipe allemande jusqu'à la Coupe du monde de 2018 en Russie.

La Fédération allemande de football a révélé que Löw « a clairement confirmé » au président de la fédération Reinhard Grindel qu'il respectera son contrat, jusqu'en 2018.

Löw ne s'était pas immédiatement engagé quant à son avenir avec l'équipe après la défaite de l'Allemagne face à la France en demi-finale du Championnat d'Europe la semaine dernière, mais on s'attendait à ce qu'il demeure en poste.

Grindel et Löw ont dissipé tous les doutes lors d'une conversation téléphonique, mardi.

« Je reste sur ce que j'ai dit avant et pendant le tournoi: « Löw est le meilleur entraîneur pour cette équipe, a déclaré Grindel. Il a toute notre confiance et nous sommes certains qu'avec lui, nous pourrons aussi jouer à l'avenir un football couronné de succès et au plus haut niveau. »

Löw, l'entraîneur de l'équipe allemande depuis 2006, a précisé que « quelques jours de calme et de détachement » avaient été nécessaires après la défaite.

« Pour moi, c'est évident que, malgré notre déception, l'équipe n'a pas déçu, a confié Löw. C'était la plus jeune équipe du tournoi, je lui vois toujours un gros potentiel. »

L'Allemagne disputera un match amical contre la Finlande le 31 août avant d'entreprendre son processus de qualification pour la Coupe du monde contre la Norvège, le 4 septembre.

Son groupe de qualification comprend également la République tchèque, l'Irlande du Nord, l'Azerbaïdjan et Saint-Marin.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.