Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La GRC s'engage à éliminer le racisme envers les autochtones

La Gendarmerie royale du Canada s'est engagée à éliminer le racisme envers les autochtones dans ses rangs durant l'Assemblée des Premières Nations, à Niagara Falls mardi.

Le commissaire Bob Paulson a signé une déclaration avec Perry Bellegarde, le Chef de l'Assemblée.

Bob Paulson a promis de mettre en place des stratégies pour embaucher plus de membres des Premières Nations. Selon lui, 8 % des agents de la GRC s'identifient présentement comme d'origine autochtone.

Il avait reconnu, en décembre dernier, qu'il y avait du racisme envers les autochtones dans les rangs de la GRC.

Le commissaire avait alors affirmé que les Premières Nations pouvaient l'appeler directement pour dénoncer certaines situations.

Perry Bellegarde a livré un discours positif, tout en soulignant que malgré les efforts « il y aura toujours des problèmes. »

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.