Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'Iran condamne un rassemblement de l'opposition en exil en France

L'Iran a vivement condamné mardi la tenue récente en France du rassemblement annuel du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI, opposition en exil) qualifié de "corps puant".

Avoir accueilli ce rassemblement "d'un groupe terroriste anéanti et détesté (en Iran) et avoir donné de l'air à un corps puant est un signe de faiblesse et d'incapacité", a déclaré le porte-parole de gouvernement iranien, Mohammad Bagher Nobakht, en réponse à une question sur cette réunion en France, selon l'agence de presse officielle Irna.

"La République islamique d'Iran continuera à combattre ce groupuscule hypocrite et condamnera tout gouvernement (...) le soutenant", qu'il soit "européen ou de la région", a-t-il ajouté.

Cité par l'agence de presse Tasnim, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré que ce rassemblement du CNRI donnait lieu "chaque année à des discours d'individus de différents pays (...) qui soutiennent les terroristes".

Il a en particulier dénoncé la présence "d'une personne qui est le créateur d'Al-Qaïda et des Talibans et qui a joué un rôle particulièrement honteux dans l'histoire du régime saoudien dans la région".

M. Zarif, qui était interrogé alors qu'il se trouvait à Astana au Kazakhstan, n'a pas cité de nom.

Des médias iraniens ont affirmé que Turki al-Fayçal, ancien chef des services de renseigements d'Arabie saoudite - grand rival régional de l'Iran -, avait assisté au rassemblement annuel du CNRI qui a eu lieu le 9 juillet au Bourget, près de Paris.

Le CNRI, basé en France, est une coalition politique de groupes d'opposants iraniens, dont les plus connus sont les Moudjahidine du peuple (MEK), une organisation considérée comme "terroriste" par l'Union européenne jusqu'en 2008 et par les Etats-Unis jusqu'en 2012.

neg-stb/hj

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.