Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'Américaine triomphe à nouveau de la Nationale

Eric Hosmer et Salvador Perez, tous deux des Royals de Kansas City, ont frappé des circuits et produit deux points chacun pour permettre à l'Américaine de vaincre la Nationale 4-2, mardi, au match des étoiles du baseball majeur.

Il s'agit d'une quatrième victoire d'affilée pour les représentants de la Ligue américaine, qui auront une fois de plus l'avantage du terrain lorsque la prochaine Série mondiale prendra son envol.

Hosmer a été élu joueur par excellence de la rencontre. Il a succédé à Mike Trout (Angels de Los Angeles), détenteur de ce titre depuis 2014.

Hosmer a claqué un circuit solo face à Johnny Cueto (Giants de San Francisco) en fin de deuxième manche, avant d'être imité par son coéquipier Perez, alors que Mookie Betts (Red Sox de Boston) se retrouvait sur les sentiers.

Hosmer a remis ça au cours de la manche suivante. Le joueur de premier but a poussé Edwin Encarnacion (Blue Jays de Toronto) au marbre avec un simple aux dépens de Jose Fernandez (Marlins de Miami).

Kris Bryant (Cubs de Chicago) a inscrit l'un des deux points de la Ligue nationale à l'aide d'un coup de circuit dès la manche initiale. Marcell Ozuna (Marlins de Miami) a ajouté un second point au tableau à la suite d'un simple au champ centre en quatrième manche.

Le revers est allé à la fiche de Cueto, qui a accordé trois points, tous mérités, et cinq coups sûrs en 1,2 manche sur la butte.

Corey Kluber (Indians de Cleveland) a mérité la victoire. Celui qui est venu en relève à Chris Sale (White Sox de Chicago) a été parfait en une manche de travail. Il a signé un retrait sur des prises.

Le frappeur désigné des Red Sox David Ortiz a été retiré de la rencontre en fin de troisième manche sous les applaudissements nourris de la foule du Petco Park. Il s'agissait du dernier match des étoiles d'Ortiz, qui tirera sa révérence au terme de la présente saison.

L'hymne national canadien modifié

Quelques minutes avant la confrontation, l'un des membres du groupe The Tenors a choisi de changer une ligne de l'Ô Canada dans le but de faire valoir ses opinions politiques.

Plutôt que de chanter `With glowing hearts we see thee rise. The True North strong and free.' (Car ton bras sait porter l'épée. Il sait porter la croix.), Remigio Pereira a chanté `We're all brothers and sisters, all lives matter' (Nous sommes tous frères et soeurs, toutes les vies ont de l'importance) en référence aux tensions raciales qui font rage aux États-Unis.

Le groupe originaire de Victoria, en Colombie-Britannique, s'est excusé par voie de communiqué en fin de soirée affirmant qu'il s'agissait d'un « manque de jugement irrespectueux et malavisé » d'un seul des membres de la formation, qui aurait agi sans en informer ses collègues.

« Les autres membres du groupe sont sous le choc et humiliés par le geste de Remigio Pereira, qui a changé les paroles de notre hymne si cher et qui s'est servi de cette plateforme pour servir ses opinions politiques », était-il écrit dans le communiqué.

Pereira ne fera plus partie de la formation jusqu'à nouvel ordre, a précisé The Tenors, en ajoutant que son geste était « extrêmement égoïste ». Pereira tenait également une affiche où il était écrit `All lives matter'.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.