Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

GB: Corbyn appelle au calme après une attaque contre la permanence de sa rivale

Le chef du Labour Jeremy Corbyn a appelé au calme mardi après le jet d'une brique contre une fenêtre de la permanence de la députée travailliste Angela Eagle, qui lui dispute le leadership du parti.

"Il est extrêmement préoccupant qu'Angela Eagle ait été victime d'un tel acte de menace et que d'autres députés reçoivent des courriers d'insultes et d'intimidation", a déclaré le chef du Parti travailliste dans un communiqué.

"J'ai moi-même reçu des menaces de mort cette semaine et par le passé. J'appelle tous les membres du parti travailliste et les militants à agir avec calme et à faire preuve de respect et de dignité, même en période de désaccords", a-t-il ajouté.

La police du Merseyside (nord-ouest de l'Angleterre) est chargée d'éclaircir les circonstances de l'incident, survenu entre lundi après-midi et mardi matin dans la ville côtière de Wallasey, voisine de Liverpool.

Angela Eagle, 55 ans, a annoncé qu'elle allait contester la tête du Parti travailliste à Jeremy Corbyn, totalement désavoué par l'appareil du Labour depuis le Brexit.

L'attaque contre sa permanence fait suite à des plaintes répétées de députés travaillistes -émanant particulièrement de femmes- qui affirment avoir reçu des menaces de la part de soutiens de Jeremy Corbyn s'ils prenaient position contre lui.

Mme Eagle fait face à une forte opposition de la part de certains travaillistes de sa circonscription du nord-ouest de l'Angleterre, selon les médias britanniques.

Cet incident survient moins d'un mois après le meurtre en pleine rue de la députée travailliste pro-UE Jo Cox, à Birstall, dans le nord de l'Angleterre.

rba/oaa/abk

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.