Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Des officiers protestent l'appui à Black Lives Matter dans un match de la WNBA

Quatre officiers de la police de Minneapolis ont quitté leurs fonctions de gardiens volontaires samedi soir dans un match de basketball féminin professionnel, parce que des joueuses des Lynx du Minnesota portaient des t-shirts en appui au mouvement « Black Lives Matter ».

Les Lynx, trois fois championnes de la WNBA, ont officiellement soutenu le mouvement « Black Lives Matter », qui dénonce le profilage racial par les forces de l'ordre.

Avant leur affrontement contre les Wings de Dallas, elles ont enfilé des survêtements noirs avec l'inscription « Le changement commence avec nous ».

« Nous voulons mettre en relief le problème de longue date qu'est le profilage racial », a expliqué la joueuse d'avant Maya Moore en conférence de presse avant la rencontre.

Les agents, qui occupaient un poste de gardien de sécurité volontaire pendant le match, ont retiré leurs noms d'affectations volontaires à venir pour les Lynx.

« Je félicite (les agents) de prendre position, a indiqué le lieutenant Bob Kroll, président du syndicat des policiers de Minneapolis, au quotidien « Minneapolis Star Tribune ».

« Si (les joueuses) continuent comme ça, il est possible que tous les agents refusent de travailler à leurs matchs ».

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.