Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Des Innus veulent bloquer les forages sur Anticosti

Le premier ministre Philippe Couillard dit « comprendre » la volonté de la communauté innue d'Ekuanitshit, à Mingan, sur la Côte-Nord, de déposer une demande d'injonction pour stopper les travaux de forages par fracturation hydraulique sur l'île d'Anticosti.

Il a dû répondre à plusieurs questions sur le sujet en marge de son voyage en Allemagne, où il participe à une mission économique en Europe.

Si la communauté innue n'obtient pas gain de cause devant les tribunaux, elle menace d'occuper l'île d'Anticosti.

En entrevue à RDI, le chef de la communauté innue de Mingan, Jean-Charles Piétacho, a annoncé que la demande d'injonction serait déposée d'ici le 15 juillet prochain afin d'empêcher les trois forages par fracturation hydraulique autorisés par Québec le 15 juin dernier.

En réaction aux propos du premier ministre, il a jugé que si M. Couillard comprenait, « il devrait arrêter ce projet ».

Jean-Charles Piétacho participe à l'Assemblée des Premières Nations du Canada à Niagara. Il espère obtenir l'appui d'autres communautés autochtones pour bloquer le projet de Pétrolia.

En plus des membres de la communauté d'Ekuanitshit, des acteurs de la MRC de Mingan, dont le préfet de la MRC, Luc Noël, et le maire de Port-Meunier, John Pineault, s'opposent aux forages.

. @phcouillard dit comprendre les Innus qui veulent entreprendre des recours juridiques contre Pétrolia concernant Anticosti #polqc#assnat

- Hugo Lavallée (@hugolavallee) 12 juillet 2016

Avec les informations d'Hugo Lavallée

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.