Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Conflit dans l'est de l'Ukraine: une journaliste russe interdite d'accès

Une journaliste indépendante russe qui couvrait les combats dans l'Est de l'Ukraine s'est vu retirer son accréditation après avoir diffusé une vidéo des affrontements, accusée d'avoir révélé les positions de soldats ukrainiens, ont annoncé mardi les autorités ukrainiennes.

"La décision a été prise parce qu'elle a révélé les positions des soldats ukrainiens sur la ligne de front", a déclaré à l'AFP une porte-parole des services secrets ukrainiens (SBU), Olena Gitlyanskaby.

Le SBU reproche à Ioulia Poloukhina, qui travaille pour le journal indépendant russe Novaïa Gazeta connu pour ses critiques virulentes contre le Kremlin, la publication d'une vidéo montrant les combats à Avdiïvka, à quelques kilomètres au nord du fief rebelle de Donetsk.

Cette vidéo de huit minutes, publiée vendredi sur le site de Novaïa Gazeta, montre des snipers ukrainiens abrités dans un hangar et visant les combattants séparatistes. Ioulia Poloukhina a aussi filmé un soldat grièvement blessé, décédé juste avant la diffusion de la vidéo.

Sans accréditation du SBU, la journaliste ne peut plus se rendre dans l'est de l'Ukraine pour couvrir le conflit. Elle peut cependant rester en Ukraine.

Ioulia Poloukhina et Novaïa Gazeta n'ont pas commenté mardi la décision du SBU. La journaliste avait auparavant expliqué qu'aucun des soldats ukrainiens qu'elle accompagnait ne lui avait demandé d'arrêter de filmer.

L'Ukraine est en proie depuis plus de deux ans à un conflit opposant son armée à des séparatistes prorusses, soutenus militairement par la Russie selon Kiev et les Occidentaux, ce que Moscou dément.

Plus de 9.400 personnes ont été tuées depuis le déclenchement des hostilités en avril 2014. Malgré l'instauration de plusieurs trêves, des affrontements meurtriers ont toujours lieu le long de la ligne de front.

Les autorités ukrainiennes ont par ailleurs annoncé la mort mardi de deux soldats ukrainiens dans les combats, quatre autre ayant été blessés.

dg/zak/tbm/all/kat/ib

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.