Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le coiffeur du président français François Hollande payé plus de 14 300 dollars par mois depuis 2012

Un coiffeur est affecté à la chevelure du président français depuis mai 2012 plus de 14 300 dollars de salaire brut mensuel, écrit le journal Le Canard enchaîné dans son numéro à paraître mercredi. Le contrat de travail d'Olivier B., «coiffeur personnel du chef de l’État», a été signé le 16 mai 2012 par la directrice de cabinet de l’Élysée à l'époque, Sylvie Hubac, précise l'hebdomadaire.

Ce contrat indique qu'Olivier B. est «recruté en qualité d'agent contractuel (...) pour la durée du mandat présidentiel en cours», poursuit Le Canard, selon lequel son «CDD (contrat à durée déterminée) de cinq ans lui vaut une rémunération brute cumulée de 593 700 euros», soit 858 308 dollars.

Ces émoluments s'accompagnent "d'éventuelles 'indemnités de résidence' et autres 'avantages familiaux'", ajoute l'hebdomadaire. L’Élysée n'était pas joignable dans l'immédiat mardi soir pour réagir à ces informations, mais l'hebdomadaire satirique assure que "l’Élysée confirme sur toute la ligne".

Le Canard enchaîné précise également qu'Olivier B. doit être totalement disponible et suit le président dans la plupart de ses déplacements. L'hebdomadaire cite même l'article 5 de son contrat de travail, où "M. B. s'engage à observer, pendant et après l'expiration de son contrat, le secret le plus absolu sur les travaux qu'il aura effectués ou les renseignements qu'il aura recueillis".

Dans l'arène politique, cette révélation ne manque pas de faire jaser. Le député LR des Alpes-Maritimes Rudy Salles a moqué sur Twitter la "République irréprochable" vendue en 2012 par le candidat Hollande, alors que l'élu d'extrême droite Gilbert Collard a ironisé sur la gauche bigoudi.

Comme le précise Le Lab, en son temps, Nicolas Sarkozy disposait d'une maquilleuse rémunérée 8000 euros par mois.

Voir aussi:

François Hollande en visite au Canada

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.