Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Chris Froome s'est contenté de neutraliser ses rivaux lors de la 10e étape

REVEL, France — Chris Froome a connu une journée relativement sans histoire avec le maillot jaune.

Le meneur au classement général du Tour de France a terminé l'étape en sécurité dans le peloton en compagnie de tous ses principaux rivaux, près de 10 minutes derrière le vainqueur du jour, l'Australien Michael Matthews.

«Je ne dirais pas que c'était facile. Le départ montait pratiquement tout droit sur 22 kilomètres, a décrit Froome à l'issue de la 10e étape. Par la suite, ç'a été une journée plutôt calme.»

En quête d'une troisième victoire en quatre ans au Tour de France, Froome a conservé sa priorité de 16 secondes devant son compatriote britannique Adam Yates.

L'Irlandais Dan Martin est troisième au classement général, à 19 secondes, et le Colombien Nairo Quintana suit en quatrième position à 23 secondes.

«Avec le brouillard et la mauvaise visibilité, ça ressemblait un peu à une étape du Giro il y a quelques années lorsque Quintana s'était échappé, a expliqué Froome, faisant allusion à l'attaque de Quintana dans une descente pour gagner l'étape au Tour d'Italie en 2014. Je l'ai gardé à l'oeil.»

Ses coéquipiers de l'équipe Sky se sont assuré qu'aucun de ses principaux rivaux ne se mêlent à l'échappée initiale incluant Matthews.

«Les gars ont fait de l'excellent travail en me gardant à l'avant au cas où l'on assiste à des attaques, a encore dit Froome. Nous étions prêts à cette éventualité. Demain (mercredi), nous espérons une journée semblable à aujourd'hui, un autre jour sans trop d'histoire. Le mont Ventoux est certainement la prochaine grande étape à surveiller.»

Après une 11e étape disputée essentiellement sur le plat, la prochaine arrivée en montagne figure au programme jeudi, jour de la fête nationale des Français, au légendaire Mont Ventoux. Le lendemain, le premier contre-la-montre de la course est au menu sur un parcours vallonné de 37,5 kilomètres.

«Ces deux étapes vont être très importantes pour nous, a reconnu Froome. Nairo a déjà dit qu'il veut gagner sur le mont Ventoux et nous pouvons donc anticiper qu'ils vont tout donner pour y parvenir.»

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.