Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Catastrophes naturelles en 2016 : 90 G$ de dégâts

Pour la première moitié de 2016, les catastrophes naturelles ont causé beaucoup plus de dégâts que l'année dernière dans le monde. Elles ont en revanche causé bien moins de morts, selon le réassureur allemand Munich Re.

Plus de 3800 personnes ont perdu la vie lors de catastrophes naturelles entre janvier et juin 2016. Ce lourd bilan de mi-année est toutefois bien moins important que les 21 000 morts lors de pareilles circonstances au cours de la même période l'année dernière et que la moyenne de 47 000 morts depuis une décennie.

Les catastrophes naturelles ont toutefois causé beaucoup plus de dégâts matériels. La firme Munich Re évoque un montant cumulé de plus de 90 milliards de dollars canadiens. Sur ce montant, 35 milliards de dollars étaient assurés. Les pertes matérielles ont ainsi été plus élevées que les 77 milliards pour la même période en 2015, mais moins que la moyenne des dix dernières années (plus de 120 milliards).

Feux de Fort McMurray : l'un des grands désastres de la planète

Ces pertes en 2016 ont été causées principalement par les tremblements de terre au Japon et en Équateur, les tempêtes aux États-Unis et en Europe et les feux de forêt à Fort McMurray au Canada.

Le Bureau d'assurance du Canada estime que la valeur des dégâts en raison des feux en Alberta s'élève à une somme record pour le pays de 3,58 milliards de dollars.

Quoi retenir en somme de ces chiffres, selon Munich Re?

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.