POLITIQUE
12/07/2016 04:42 EDT | Actualisé 12/07/2016 04:42 EDT

Aucune nécessité de construire des pipelines avant 2025, selon une note fédérale

Corroded pipelines, used for land reclamation, on a beach. Holland
claffra via Getty Images
Corroded pipelines, used for land reclamation, on a beach. Holland

OTTAWA - La première ministre de l'Alberta Rachel Notley a beau demander au gouvernement canadien de cesser de "tergiverser" dans le dossier des pipelines, mais si Ottawa consulte autant, c'est peut-être à cause d'une étude fédérale interne.

Selon une note transmise au sous-ministre des Finances, il ne sera pas nécessaire de construire de nouveaux pipelines au Canada avant au moins 2025. L'auteur soutient que les capacités du pays dans le domaine du transport pétrolier sont suffisantes en raison de la chute des cours du pétrole.

La note, qui date de décembre dernier, a été obtenue en vertu de la Loi d'accès à l'information. Elle souligne aussi que le projet Énergie Est que promeut TransCanada n'aura que des répercussions négligeables sur les écarts de prix pour les producteurs canadiens.

Le prix du pétrole canadien était inférieur d'au moins 25 $ le baril à celui du Brent en 2012 et 2013, mais cette différence s'est effacée avec le temps.

L'auteur de la note affirme que le projet Énergie Est ne réduira que de 1,48 $ le baril l'écart des prix entre ce pétrole et celui envoyé aux États-Unis par les pipelines déjà existants.

Un porte-parole d'Énergie Est a défendu le projet en affirmant que l'entreprise avait signé de nombreux contrats à long terme avec des transporteurs pétroliers, ce qui démontre la demande des marchés pour les prochaines décennies.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

VOIR AUSSI :